Façade de la maison de Jeanne d'Albret
Seconde salle du musée Jeanne d'Albret
Plaque indiquant la maison de Jeanne d'Albret
Buste en terre cuite représentant Jeanne d'Albret (XXe siècle)
Cour de la maison de Jeanne d'Albret
Première salle du Musée Jeanne d'Albret
Stil de la justicy deu païs de Bearn (1564)
Jardins de la maison de Jeanne d'Albret
Reconstitution de l'ancien temple de Cauterets
Vue d'une des vitrines du Musée Jeanne d'Albret

Un miroir huguenot

MiroirHuguenot WEB


En révoquant l'édit de Nantes en 1685, Louis XIV interdit le protestantisme. Les familles qui ne quittent pas la France pour les pays dits du Refuge (Suisse, Allemagne, Hollande, Angleterre, Amérique du Nord) se voient contraints de pratiquer leur religion clandestinement. Les cultes se font la plupart du temps dans les maisons, autour du chef de famille qui réunit les siens pour lire un passage de la Bible et prier. S'ils sont surpris, les peines encourues sont la mort pour les pasteurs, la prison pour les femmes et la condamnation aux galères pour les hommes. Il était donc essentiel de dissimuler la Bible, dont la première page était même arrachée pour rendre le livre non identifiable par les dragons illettrés, ces derniers ayant seulement appris à en reconnaître la page de titre.

Ce miroir, en laiton repoussé sur âme de bois, est dit « huguenot » car il constitue une cachette idéale. C'est à partir de la fin du XVIIe siècle, avec la création de la Manufacture royale des Glaces, que le miroir cesse d'être un objet de luxe et se généralise. Sa présence au sein d'une maison n'avait donc rien de surprenant. Si les familles les plus humbles, n'ayant d'autre alternative, dissimulaient généralement la Bible sous la plaque de la cheminée, ici les propriétaires du miroir ont simplement tiré parti de sa forme creuse, fermée par une fine cloison de bois, pour créer une cache. Doté d'un double-fond, il permet de dissimuler le livre interdit au yeux des soldats du roi. Ce type de miroir rectangulaire à double encadrement garni de parecloses est très à la mode à partir du règne de Louis XIV et ce jusqu'à la fin du XVIIIe siècle. Le fronton qui le surmonte, présentant un enchevêtrement de rinceaux entourant un vase fleuri, correspond au style en vogue durant la Régence (1715-1723).

 

Fiche d'identité :

XVIIIe siècle
Laiton, bois, verre
H. 60 cm ; L. 34,5 cm ;
Ep. 4,5 cm
Achat, 2002
N° inv. 2002-4-1

 

Horaires

D'avril à octobre : 
> ouvert du mardi au samedi
> 10h - 12h / 14h - 18 h

Juin / Juillet / Août : 
> ouvert du mardi au samedi
> 10h - 12h / 14h30 – 18h30

Du 1er novembre au 31 mars : 
> ouvert du mardi au samedi
> 14h - 18 h

Visites guidées

tous les jours à 10h30 et 15h.

Fermé les lundi, dimanche et jours fériés.
Fermeture annuelle les trois dernières semaines de janvier.

Agenda

se_module_calendrier_387 - style=background_poster - background=
<<   201603<20172 mars 2017 >20174   >>201803
lu ma me je ve sa di
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 /component/allevents/display/listevents/2017/03/18?modid=387&Itemid=747
18
Week-end Musees Telerama 2017Week-end Musees Telerama 2017
samedi 18 mars 2017 14:00
Agenda
Un cafe avec... Laurent FrontèreUn cafe avec... Laurent Frontère
samedi 18 mars 2017 16:30
Agenda
19
20 21 22 23 24 /component/allevents/display/listevents/2017/03/25?modid=387&Itemid=747
25
Le Placard, festival de concerts au casqueLe Placard, festival de concerts au casque
samedi 25 mars 2017 14:00
Agenda
Visite guidee en bearnaisVisite guidee en bearnais
samedi 25 mars 2017 15:00
Agenda
26
27 28 29 30 31    
 Agenda
387201703

Nous trouver

museejeanned'albret

37 rue Bourg Vieux 

64300 Orthez

05 59 69 14 03

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Horaires

D'avril à octobre : 
> ouvert du mardi au samedi
> 10h - 12h / 14h - 18 h

Juin / Juillet / Août : 
> ouvert du mardi au samedi
> 10h - 12h / 14h30 – 18h30

Du 1er novembre au 31 mars : 
> ouvert du mardi au samedi
> 14h - 18 h

Visites guidées tous les jours à 10h30 et 15h.

Fermé les lundi, dimanche et jours fériés.
Fermeture annuelle les trois dernières semaines de janvier.

Rechercher

Suivez nous